Return to site

Me faire masser m'apprend à m'aimer

· massage à Paris,massage nu

« Aime-toi, la vie t’aimera », dit-on souvent. Tout au long de la vie, l’estime de soi est une qualité qui s’apprend et se cultive. Recevoir un massage devant un miroir est un moyen très efficace pour apprendre à s'apprécier à sa juste valeur. Ecoutez à ce propos les confidences de Julien, un des clients de notre institut et vous serez convaincu que Lovemassage devrait être remboursé par la sécurité sociale.

L’estime de soi -Que ce soit sur le plan physique, moral ou même mental- est un patient apprentissage qui se cultive. Notamment à travers le massage, ainsi que l’a expérimenté un de nos clients. Pour Julien la quarantaine et un physique de rugbyman les séances régulières en institut ont littéralement transformé sa vie.

- « Soyons clair explique le garçon : C’est peu de chose de dire que je ne m’aime pas. Depuis toujours, je me déteste au naturel. Enfant dans la cour de récréation, je rêvais déjà d’être quelqu’un d’autre plus beau, plus doué, plus populaire et aimé de tous mes professeurs. J’aurais voulu d’autres cheveux, d’autres parents, un autre endroit à vivre.

Par la suite, l’adolescence n’a servi qu’à me conforter dans la conviction que ma vie était vouée à supporter ma laideur et mes difformités physiques. Je savais bien qu’il y avait pire que moi. Ma mère s’évertuait à me le répéter: tu n’es pas le plus malheureux sur terre, ni le moins bien doté. C’était loin d’être une consolation. Et si j’étais triste, ce qui m’arrivait souvent, je devenais soudain le plus nul des nuls, le pire des cassos.

Pourquoi moi ? Il y a forcément une erreur de casting.

Les choses se sont un peu arrangées depuis, mais j’ai toujours mal au charisme. Si une femme éprouve un penchant en ma faveur au point de tomber amoureuse. Je me dis: pourquoi moi ? Il y a forcément une erreur de casting. Sauf… Sauf qu’aujourd’hui je me soigne. J’ai trouvé la parade. Oh, elle n’est pas parfaite, cette solution. Mais elle me fait un bien fou et elle me guérit, disons … à 80%. Désormais, je ne suis plus prisonnier de mon corps et condamné à rester seul en sa triste compagnie. Je m’explique.

Je me fais masser devant une glace. Je précise: Pas n’importe où et pas par n’importe qui non plus. C’est là toute la différence. Un jour, (C’était suite à une période de grande déprime) j’ai éprouvé le besoin de me décoincer. Sur Internet, j’ai découvert les prestations de l’institut Lovemassage. Le ton de l’argumentaire m’a semblé à la fois très professionnel et les propos dégageaient malgré tout une certaine empathie. Cela m’a donné envie de me déplacer et de prendre rendez-vous. C’est ainsi que j’ai été pris en main tout en finesse par Julie, une grande liane la trentaine. Je venais juste de régler à l’accueil ma première séance de massage-découverte.

Sauf qu’une fois entré dans la pièce dédiée au massage, j’étais gêné. Je rechignai à vouloir me déshabiller. Julie d’une voix douce a su deviner et surtout dissiper mes appréhensions. Elle a baissé peu à peu la lumière et orienté les spots en éclairage indirect dans ma direction. Sans cesser de me parler et tout en m’ordonnant de faire un strip-tease, elle me commanda de la regarder à travers l’immense miroir qui me faisait face. Tout ce temps elle se tenait derrière moi . « Commence par enlever tes chaussures. Maintenant ta veste et ta chemise. Baisse ton pantalon. Et ton slip maintenant. » En deux temps trois mouvements sa petite voix flûtée, avait fait sur moi un effet certain. Je me suis retrouvé nu, allongé sur la table de massage. Et la masseuse, tout en effleurant de ses doigts le creux de mes reins d’ajouter : Rends toi compte ! Quel être exceptionnel, tu fais… ».

Un conte de fée émaillé de grognements de plaisir...

Dès cet instant en mon for intérieur, je n’ai pû m’empêcher de surnommer mon hôtesse : « Rambo ». Ou plutôt : « Rends beau ». La magie venait tout juste de commencer à opérer.

Le reste de cette première séance qui ultérieurement devait se poursuivre par beaucoup d’autres de même nature, ne fut plus qu’un conte de fée, émaillé de ma part de frissons et de grognements de plaisir. Durant tout ce temps, mon regard ne pouvait plus se détacher de l’animal tout en muscle que je découvrais dans la glace. Je me surpris à songer : « Je suis quand même une belle bête ».

Aujourd’hui lorsque je me contemple dans le miroir, mon double me renvoie un signal fort : «Beau gosse» semble t-il me dire « intelligent comme tu es, tu as vraiment tout pour être heureux ou presque. Il ne te manquait plus qu’une seule chose. Juste d’acquérir un peu plus d’estime de soi. A présent que tu l’as trouvé, aime toi. N’arrête surtout pas de t’aimer. Aime toi très fort et le ciel t’aidera.». C’est très nouveau pour moi C’est un peu comme si je m’étais dédoublé et que le petit gars que je vois en face de moi dans le miroir n’arrête plus de me prodiguer des conseils».

Et qu’en pense la masseuse, Julie ? «Je ne suis qu’un simple un vecteur de transmission, sourit la jeune fille, pas peu fière malgré tout d’avoir contribué à transformer la vie de Julien. Le massage, cela sert aussi à ça, poursuit-elle. A aider nos clients à trouver par eux-mêmes la clé de la machine à s’apprécier. ».

Vous êtes sur le Love Blog de LOVE MASSAGE, le meilleur massage en plein coeur de Paris. Cet article vous a plu ? Vous désirez en recevoir d'autres par mail? Ou encore vous désirez recevoir nos récentes actualités . Laissez nous vos coordonnées...

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK